Les paysages

Avec ses lignes de crêtes et ses vallons creusés par les gaves, le Béarn propose un panorama exceptionnel sur les Pyrénées et sur des paysages mis en valeur par la main de l’homme.

Vue sur les PyreneesEntre plaines et montagnes
Le pays est caractérisé par les terres cultivées, les plaines riches, les collines boisées et les paysages verdoyants des coteaux du piémont pyrénéen traversés par les gaves de Pau et d’Oloron. Toute cette zone offre de multiples vues imprenables sur la chaîne des Pyrénées malgré des altitudes modestes, avec un point culminant à 263 m.

 

 

 Un sous-sol géologique riche
2-gypseCarresse-CassaberLa richesse du sous-sol béarnais est en partie due à la présence d’une mer boréale, il y a 200 millions d’années, à la place de l’actuel bassin aquitain et d’autre part à la formation des Pyrénées, à la fin du Crétacé, il y a 45 millions d’années.
Cette dernière a provoqué d’intenses déformations dans la région sous l’action des forces tectoniques qui ont déformé l’ensemble coincé entre le chevauchement frontal nord-pyrénéen et les dépôts très épais et plus jeunes du bassin aquitain. Cette évolution géologique a été déterminante dans la structure et la richesse souterraine. En témoignent les carrières de calcaire, de grés fauve ou encore celle de gypse toujours en activité à Carresse-Cassaber. Enfin l’une des particularités géologiques les plus caractéristiques de la région est liée à la présence de sources d’eau salée. Résultant de l’union des eaux de pluie, des roches salines et de la strate argileuse, l’extraction du sel de Salies-de-Béarn a profondément impacté le paysage, l’histoire et l’économie du Béarn des Gaves.

 

 Gaves et cours d’eau
3-GavedOloronIleGlereComme l’indique son nom, les gaves structurent le territoire. Le mot gave provient du gascon gave, dérivé d’un hydronyme préceltique, qui désigne les rivières encaissées d’origine torrentielles dans les Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Le Béarn des Gaves est traversé par ceux de Pau et d’Oloron. Ils ont la particularité de prendre le nom des communes qu’ils traversent. La rivière le Saison fait partie de cet ensemble puisqu’il est le principal affluent du gave d’Oloron. Ces cours trouvent leur source dans les Pyrénées, au cirque de Gavarnie pour celui de Pau et dans la réunion des gaves d’Ossau et d’Oloron. Le territoire est également riche de cours d’affluents comme le Saleys ou le Luy de Béarn. L’importance de ce réseau hydrographique explique la présence d’activités humaines liées à cette ressource avec de nombreux moulins à eau, des centrales hydro-électriques et encore la pêche.

 

Faune et flore des Gaves
Le Béarn des Gaves a entrepris depuis des années de protéger au mieux son patrimoine naturel avec par exemple le classement en Espace Naturel Sensible comme l’île de la Glère de Sauveterre-de-Béarn ou encore  des Zones Natura 2000. Il s’agit de sauvegarder une flore endémique comme les peupliers noirs, chênes pédonculés ou buxaies. Une attention équivalente est portée au saumon, poisson emblématique de ces rivières mais surtout très fragile et à l’habitat des chauves-souris.

 

Des paysages façonnés par l’homme
L’agro-pastoralisme a longtemps été la principale source de richesses du Béarn. L’Ostau, la maison en béarnais, est au centre de cette organisation qui repose sur une polyculture vivrière et sur l’élevage. Ce système connaît une véritable révolution avec l’introduction du maïs hybride au milieu du XXe siècle. Les paysages sont fortement marqués par cette évolution comme l’illustre la présence de mobilier agricole spécifique (cribs, rouleaux...)